SEASON SALE: UP TO 50% OFF SS19 STYLES  —  ENJOY FREE SHIPPING & RETURNS ON SELECT U.S. ORDERS OVER $100 & FREE INTERNATIONAL SHIPPING ON ORDERS OVER $200.

  • Sign In
  • MY BAG
translation missing: en.layout.cart.title (0 translation missing: en.layout.cart.items_count)

PEARLS RESTING
IN THE SUN

Sarah-Linh Tran and Christophe Lemaire have been working since summer 2017 to design their original jewelry collection—timeless pieces steeped in a reverie of faraway lands.

How did you design this jewelry collection?

SLT: Our initial premise when creating the collection was a play on the precious and the ordinary, borrowing from brass lucky charms, along with baroque beads made from silver clay and blown glass.

We can see that the collection continues to grow each season.

CL: Yes, earrings still have pride of place, but are now paired with charms – bear claws, flasks, hands and funnels — fine chains, and bracelets, which together form a whole, an ensemble.

Does the installation reflect any specific imagery?

SLT: Yes, we dreamt up the design for the installation here in New York at La Garçonne with a kaleidoscopic effect in mind, a shower of pieces delicately laid out on a dressing table alongside a distorting mirror.

How would you describe the motifs and influences?

CL: We selected motifs for the collection by drawing from shapes that are irrational, organic and interlaced, such as water drops, to create unique objects.
SLT: The collection is a collage of influences that span different eras and areas, which will surely be enhanced by this New York leg of the journey.

One also notices lines of convergence between your vision of clothing, the body and jewelry.

CL: Our pieces are often monochrome, sleek or loose — they don’t overshadow their wearer, are easy to pair together, and always let space float around the body.

The collection seems offbeat and enchanting, with an air of mystery.

SLT: As with our clothing collection and its deliberately calm lines, we approached jewelry as a means of highlighting your personality, face, skin tone, or the sheen of your hair — the pieces are understated and discreet, very wearable.
CL: Yes, there is a harmonious connection between the pieces and the body in motion. The earrings swing freely on either side of your face, in sync or asymmetrically. The jewelry adds a finishing touch, a ray of light.



Comment avez-vous conçu cette collection de bijoux?

SLT: Pour réaliser cette collection de bijoux, notre postulat de départ était de se jouer du précieux et de l’ordinaire, d’emprunter autant aux petits objets sans importance, aux porte-bon-heurs pastiches en laiton qu’aux perles baroques en pâte d’argent et en verre soufflé.

On peut voir que la collection s’étoffe au fil des saisons…

CL: Oui elle met toujours les boucles d’oreilles à l’honneur mais aujourd’hui, elle s’est assortie de ‘charms’ (pâte d’ours, fiole, mains, entonnoirs), de fines chaines et de bracelets: ensemble, ils forment une unité, un assemblage.

L’installation fait-elle écho à une image précise?

SLT: Oui, c’est dans cet esprit kaléidoscopique que nous avons imaginé la mise en scène de l’installation, ici à New York pour La Garçonne: une pluie de bijoux délicatement posée sur une coiffeuse, au miroir déformant…

Comment décririez-vous les motifs et les influences?

CL: Pour les motifs de la collection, nous avons puisé dans les formes irrationnelles, organiques, lovées, celles des gouttes d’eau par exemple pour créer des objets uniques.
SLT: Nous nous sommes aussi inspirés de la culture populaire, de sa spontanéité comme de ses jeux de détournements: bijoux fantaisie, amulettes, gri-gri… c’est une façon de décaler la notion de sacré, de la mettre à notre portée. La collection est ce collage d’influences qui traversent les époques et les espaces. Elle s’enrichira sans doute de cette étape new-yorkai- se de voyage…

On peut aussi percevoir des résonances entre vos visions du vêtement, du corps et celles des bijoux…

CL: Comme pour notre vestiaire et la conception de silhouettes délibérément calmes, nous avons abordé les bijoux davantage comme des révélateurs d’une personnalité, d’un visage, d’un teint de peau ou de reflets dans une chevelure; à la fois sobres et discrets, ils sont facilement appropriables.
SLT: nos pièces sont souvent monochromes, épurées ou amples: elles ne prennent pas le pas sur la personne, elles se combinent aisément et laissent toujours l’espace flotter autour du corps.

Les bijoux semblent introduire un décalage, un enchantement, une part de mystère...

CL: oui, les bijoux s’inscrivent dans cette continuité du corps en mouvement. Les boucles d’oreilles se balancent sans retenue autour du visage, par paire ou asymétriques. Les bijoux sont cette note finale, le rai de lumière…


Shop Lemaire

Thank you for signing up for the La Garçonne Newsletter.